Aller au contenu principal

Le saviez-vous ?

01/12/2018

L'histoire de la bûche de Noël

La bûche de Noël n'était pas comestible à l'origine

Bien avant que la bûche de Noël ne trône fièrement sur nos tables de fête, elle avait un usage beaucoup moins gourmand.

En effet, à l’époque, lors du solstice d’hiver, selon la coutume, on brûlait une bûche de bois dans l’âtre de la cheminée. L'objectif était de fêter le retour des jours plus longs, de protéger les habitants de la maison et de porter chance pour la nouvelle année. La bûche, bénie, devait être la plus imposante possible pour se consumer jusqu’à l’Epiphanie.
Certaines régions avaient également coutume de faire brûler la bûche dans les cendres de celle de l’année précédente.

 

Le dessert d'aujourd'hui

Avec la disparition des feux ouverts, la bûche de Noël s’est petit à petit invitée sur nos tables, représentant toujours un rondin de bois, mais cette fois comestible !

La bûche de Noël est constituée traditionnellement d’un biscuit génoise recouvert de crème et roulé. La bûche étant ensuite recouverte de crème au beurre aromatisée au moka ou au chocolat. La bûche de Noël peut évidemment se décliner en plusieurs façons. Les formes les plus courantes sont la bûche de Noël au chocolat, la buche de Noël aux fruits rouges ou la bûche de Noël glacée.